Exposition

Linea d’Anne- Flore Cabanis

Partagez
Share to Twitter Share to Facebook
Plus d’infos
Dates
Public
Tout public

Linea

 Le contexte
Le Musée des Beaux-Arts de Rennes est un bâtiment néo-classique, un peu sévère, construit en 1848 sur le bord de la Vilaine et peu identifiable dans le tissu urbain comme
« le Musée des Beaux-Arts ». Nous avons souhaité animer la façade nord (entrée principale) par une oeuvre d’art qui viendrait signaliser et singulariser le bâtiment.
Aussi, nous avons imaginé de passer une commande à un artiste et avons lancé un appel à projet à l’automne 2016. Une dizaine d’artistes ont proposé leur candidature et trois artistes furent sélectionnés par un comité artistique. Après remise de leurs projets respectifs, celui d’Anne-Flore Cabanis a été choisi.


Anne-Flore Cabanis
Elle est née à Nice en 1979, est diplômée de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris en 2007; elle vit et travaille à Paris.
Les interventions in situ d’Anne-Flore Cabanis jouent avec l’architecture de lieux privés ou publics. En rompant un silence visuel, elles révèlent la présence de mouvements invisibles choisis. L’artiste crée des apparitions et disparitions de lignes et de couleurs qui ouvrent une lecture, donnent une direction, proposent un moment de réflexion sur la circulation des corps, du regard ou de la pensée. Elle a fait son premier collage in situ au ruban adhésif lors d’une exposition dans le Terminal 5 de l’aéroport JFK à New York en 2004. Ses projets l’ont ensuite amenée à intervenir au CENTQUATRE-Paris, dans le quartier d’Ixelles à Bruxelles (Belgique), dans un collège d’Aubervilliers, à la gare de Metz, à la Filature - scène nationale de Mulhouse et tout récemment dans la ville de Taipei (Taïwan) et à Saint-Denis pour le Grand Paris Express.

 

La réalisation
L’objectif du projet est de permettre au musée de « sortir de ses murs » et d’offrir dès son approche l’évidence qu’il s’agit d’un lieu d’art. L’installation composée de bandes de couleur en dégradé rythme la façade et lui donne un dynamisme inhabituel. L’oeuvre est installée pour une durée de 3 ans minimum.

78% du coût de l’oeuvre et de son installation a été pris en charge par le mécénat via le Fonds de dotation de Rennes, Ville et Métropole de Culture et a pu bénéficier d’un mécénat de compétence de l’entreprise SFCM à Cesson-Sévigné. L’artiste était accompagnée dans la production exécutive de ce projet par Olivia Sappey du bureau parisien bOssa et le bureau d’étude Dynatec (Lognes). Toutes les entreprises qui ont réalisé l’oeuvre et l’installation sont basées en Bretagne : SFCM (serrurerie et installation de l’oeuvre) à Cesson-Sévigné, Atelier sur Mer (teinture) à Carnac, Technique Greement (sangles) à La Trinité Sur Mer, Atelier de la Bourdonnais (coutures) à La Mézière.


L’oeuvre
Linea est une intervention graphique sur la façade du Musée des Beaux-Arts de Rennes au moyen de lignes qui apparaissent et disparaissent, comme une couture de lignes colorées d’une fenêtre à l’autre.
Le parti pris artistique est celui d’un langage simple et minimal. L’objectif des cinq groupes de huit lignes est de créer du lien entre l’intérieur du bâtiment et l’espace urbain.
Les couleurs choisies se déplacent en trois dégradés d’un groupe à l’autre. Elles évoquent le mouvement des teintes qu’on peut retrouver dans les paysages bretons, organisées dans une circulation à la fois horizontale et verticale :
mer à ciel : du bleu à l’orange, mer à terre : du bleu au vert, terre à ciel : du vert au jaune. Ce mouvement souhaite créer une conversation curieuse et vivante entre les passants, l’espace urbain de la ville de Rennes et les richesses historiques et contemporaines remarquables du musée. D’ailleurs, le choix d’un mot latin pour le titre est une évocation de l’histoire des collections du musée qui a commencé avec la collection encyclopédique montrée dans le fabuleux cabinet de curiosités de Christophe-Paul de Robien. Anne-Flore Cabanis

 

 

Téléchargez votre invitation ici