Exposition

Aérosol - Une histoire du graffiti

Partagez
Share to Twitter Share to Facebook
Plus d’infos
Dates
Public
Tout public
Tarifs

Droit d’entrée

L’exposition « Aérosol. Une histoire du graffiti » propose une plongée dans l’univers du graffiti, des années 1960 à nos jours, à travers le prisme de l’usage de la bombe aérosol à des fins artistiques. Qu’il s’agisse de bombage à main levée, de pochoir ou de graffiti-writing, l’aérosol s’impose comme
une forme d’expression artistique plurielle, riche de plus d’un demi-siècle de pratique. Tantôt illégale, tantôt tolérée, la création peut se développer sur des palissades, des rames de métro ou en atelier.

Né dans la rue, c’est un art par nature éphémère : lui consacrer une exposition dans un musée est un défi. Ce projet part du constat que la pratique du graffiti est à la fois très populaire et néanmoins largement méconnue : dans la première partie de l’exposition, les visiteurs peuvent donc retracer précisément l’émergence du graffiti en France, des années 1960 à 1986, avec des oeuvres rares et inédites (Blek le rat, Jef Aérosol, Marie Rouffet, Miss.Tic, Bando, Futura2000, Blitz, Dee Nasty, Loly Pop…) ainsi que de nombreux documents, photographies et témoignages.

Afin de prolonger cette approche historique et témoigner de la vitalité exponentielle du graffiti à partir de la fin des années 1980, l’espace du patio du musée propose quant à lui un focus sur le thème du train et du métro, support privilégié des writers, à partir des collections du Mucem, premier musée
européen à avoir constitué un fonds dédié à ce mouvement au tout début des années 2000. L’exposition dans le patio présente oeuvres, objets, photographies retraçant l’activité
des « trainistes » européens.


« Aérosol » a reçu le label « Exposition d’intérêt national »
décerné par le Ministère de la Culture.

logo_EIN_noir logo_musees_de_france

 

Light aerosol

 

(c) epsylon point