road_vous_etes_ici
>
Exposition

Thomas Huber

à l’horizon
Partagez
Share to Twitter Share to Facebook
Plus d’infos
Dates
Durée
1h30
Tarifs

Plein tarif : 6€

Tarif réduit (étudiants, familles nombreuses, comités d’entreprises,...) : 4€

Groupe d’adultes (à partir de 10 personnes) : 4€ par visiteur

Gratuit (Amis du musée, bénéficiaires des minima sociaux, carte sortir, groupes scolaires accompagnés, moins de 18 ans, étudiants en art, les personnes ayant la carte à 80% + 1 accompagnateur ...) et gratuit les 1ers dimanches de chaque mois

thomas huber

Après la présentation au Kunstmuseum de Bonn, le Musée des Beaux-Arts consacre tous ses espaces temporaires à l’œuvre de Thomas Huber, artiste majeur de la scène suisse. Constituée de sept chapitres imbriqués l’un dans l’autre, avec de nouvelles œuvres réalisées pour l’occasion, l’exposition explore une des questions élémentaires de ce travail : quel lieu et quelle importance les images peintes peuvent-elles aujourd’hui revendiquer ?
Après ses études d’art à la Kunstgewerbeschule de Bâle, puis au Royal College of Art à Londres en 1979, et enfin à la Kunstakademie de Düsseldorf de 1980 à 1983, Thomas Huber développe un art qui associe peinture, installation et discours théorique sur l’art.

UNE PEINTURE ÉNIGMATIQUE

L’artiste procède dans ses tableaux à des mises en abyme qui aspirent le spectateur dans l’espace de la représentation. C’est une peinture énigmatique qui fascine et intrigue. Thomas Huber nous emmène dans un monde faussement cartésien ; ses tableaux sont peints de façon précise, avec une matière en aplats lisses. Rien n’est laissé à l’improvisation, à l’approximation ou au hasard. C’est un art pensé, réfléchi, dans lequel le dessin tient une place primordiale, au même titre que le discours, puisque ses œuvres s’accompagnent d’exposés que l’artiste proclame lors de performances. L’univers dans lequel il nous entraîne est un monde d’illusions et de chausse-trape qui invite le spectateur à se perdre.
Thomas Huber a conçu son exposition dans toutes les salles du rez-de-chaussée du musée comme une scène dans laquelle le spectateur s’immerge et déambule.

«Peindre, c’est se préparer à la rencontre significative avec ceux à qui on s’est adressé dans le tableau. Le moment venu, on abandonne aux invités la table mise. Ce sont eux qui doivent faire de la réunion une fête réussie. » T. H.

Catalogue en boutique :
Thomas Huber - À l’horizon 35 €